À partir d’un mot qu’il pioche aléatoirement dans un dictionnaire enregistré, De Pictura télécharge une image sur le réseau internet et se charge de transposer en texte sa structure graphique.
Il crée des instructions, indiquant à quel endroit d’une potentielle toile placer telle couleur jusqu’à la reconstruction totale de l’image en peinture, touche par touche.

Par une imprimante, le programme déverse inlassablement, feuille après feuille, les instructions qu’il génère, produisant un flux indéfini de peintures potentielles laissées à l’appréciation du spectateur.